Millennials, GenZ : Vous avez 3 secondes pour les convaincre, après il sera trop tard…

3 secondes, c’est le temps de captation sur Instagram ! Alors il n’y a pas débat, pour se raconter à l’ère des réseaux sociaux, il faut défier les codes du digital en apprivoisant les usages des nouvelles générations. Il faut inventer les nouveaux supports, les nouveaux formats qui s’inscrivent dans l’utilisation de leurs devices. Il faut les surprendre, les faire voyager, capter leur attention, vite, très vite, mais sur la durée… et prolonger le rêve le plus longtemps possible.

Ambassadeur virtuel de marque

Les influenceurs virtuels pourquoi tant d’amour ?

Il suffit de constater le nombre hallucinant de followers de Lil Miquela (1.530K)*, les taux d’engagement de Shudu (6,52%)* et Noonoouri (4,18%)*, pour se rendre compte de l’incroyable impact des influenceurs virtuels sur la société d’aujourd’hui. L’audience Millennial qui les suit au long cours et les commente, nargue les experts du brand content, du social et de l’influence. Alors une évidence : il faut s’adapter.

Qui de mieux qu’un personnage virtuel pour capter son audience et raconter son histoire ?
A l’ère des réseaux sociaux, à l’ère de l’engagement visuel et de la communication basée sur la quête d’émotions, la marque doit trouver une nouvelle narration dans un media qui correspond aux nouveaux usages.

* Source : Data fournie par le Cabinet Promise Consulting / Février 2019 / Data disponible chaque mois dans Influencia, Chronique L’œil de Gaïa et Gaïarama.

 

Ambassadeurs virtuels de marque

 

Une année vient de s’écouler, empreinte d’une conviction : l’AMBASSADEUR DE MARQUE VIRTUEL EST LE NOUVEAU LOGO DE MARQUE. Il est le superstoryteller que l’on veut connaître, que l’on veut suivre pas à pas et qui renouvelle le temps long de la marque et ancre véritablement l’engagement.

 

1. Un supplément d’âme auquel on s’attache durablement !


L’ambassadeur de marque virtuel se pense comme un logo augmenté. Celui-là même qui incarne la marque et la rend plus vivante et authentique que jamais. L’ambassadeur de marque virtuel est aujourd’hui indispensable à la communication de l’émotion. Il fait vivre la marque encore plus fort, il crée l’attachement à son histoire. Il cohabite avec tous ses marqueurs, il cisèle son positionnement différenciant, affirme son histoire fondatrice et la déploie sur tous les touchpoints.


2. Quand l’histoire de marque se vit comme une série addictive


Puisque le contenu digital est snackable, jetable mais puisque la marque ne peut s’inscrire que dans le temps long, l’ambassadeur de marque virtuel réussit à concilier ce qui s’oppose. Il narre la grande histoire en mode film-série. Il réinvente le temps long… il le découpe en épisodes : un contenu périssable mais qui s’allonge à l’infini. La captation de l’audience se fait sur le temps court tandis que les épisodes se suivent et que l’histoire se prolonge. Le contenu de marque se fait addictif. L’ambassadeur de marque virtuel porte un storytelling déclinable à l’infini, autour de l’héritage, de l’actualité, des produits, des events, des défilés mais aussi des engagements. Il embarque l’audience dans son monde…

 

3. Donner l’envie d’avoir envie… de vivre avec ces nouveaux héros

 

L’ambassadeur de marque virtuel est de toutes les prises de parole et de tous les temps forts en autant d’épisodes qui permettent de nourrir la relation. Il réussit le pari de capter l’attention, de créer l’attente, de renforcer la désirabilité et ainsi de fidéliser. L’ambassadeur de marque virtuel est présent à chaque étape de l’émotion qui crée le lien et qui participe à la part de rêve entre la marque et son audience. Une audience qui s’attache aux personnages avec lesquels elle grandit et évolue. La génération pixar, manga, gaming tient ses nouveaux héros.

 

Ambassadeurs virtuels de marques

 

Mais une fois convaincus du potentiel de créer

son ambassadeur de marque virtuel,
deux impératifs s’imposent :
 

1. La création originale, c’est à dire le sur-mesure et rien que le sur-mesure !


L’ambassadeur de marque virtuel peut-être un symbole, un animal, un objet, un clone, un humanoïde... Il peut être pérenne ou éphémère. Il peut répondre à des enjeux marketing mais aussi à des enjeux corporate ou de communication interne.

Sa forme : les tous premiers ambassadeurs de marque tels le bonhomme Michelin, la petite robe noire de Guerlain, la panthère de Cartier… , sont autant de formes différentes. Sous l’impulsion d’une méthode propriétaire autour du branding émotionnel et d’un travail d’idéation avec toutes les parties prenantes consacrées au projet il s’agira de coller à l’ADN de la marque ou du produit auquel sera affecté l’ambassadeur virtuel.

 

Sa destination : il peut être agile de commencer par créer l’ambassadeur virtuel de la marque fille ou de la marque produit ou pour accompagner le lancement d’un event. C’est en cela que l’ambassadeur virtuel peut être pérenne ou éphémère. Par exemple, l’ambassadeur de marque virtuel peut accompagner un lancement ou sortir uniquement au moment des défilés ou à l’inverse avoir son propre compte Instagram permanent.

 

Ses enjeux : Le lancement d’une campagne avec un ambassadeur virtuel permet de capter une nouvelle audience ou de moderniser son image. Un e.commerce peut passer par un ambassadeur virtuel pour donner de la chaleur à un media froid, pour lui donner la mission de personal shopper, pour prolonger le temps de session qui impactera le SEO… La communication interne, les services RH peuvent aussi être un donneur d’ordre d’un ambassadeur virtuel pour humaniser leurs outils comme leur Intranet.
 

2. L’authenticité, une valeur essentielle !

 

Puisqu’il s’agit de créer un nouveau media qui soit captif auprès des millenials, une méthode de co-création avec la GenZ, partie prenante à chaque étape, est au coeur de la méthode propriétaire de création d’ambassadeurs de marque virtuels sur-mesure. En créant un nouveau media qui s’adresse à l’audience des millenials, il est indispensable de les intégrer au process de création et de passer par leur scan pour en valider l’adéquation, l’authenticité du personnage. Cette méthode de co-création avec la GenZ se base sur un branding émotionnel à 4 voix : la voix de la Marque, la voix des Influenceurs, la Voix de la Société, la Voix de la GenZ.

 

Gaia, 1ère influenceuse virtuelle française

 

GAÏA (@frenchgaïa) la 1ère influenceuse virtuelle française lancée par WANDS et la Paris School of Luxury est animée à 100% par un collectif : un groupe d’étudiants coaché par leurs professeurs et les équipes de WANDS.

 

ET VOUS, ÊTES-VOUS PRÊT A CRÉER

VOTRE PROPRE AMBASSADEUR DE MARQUE VIRTUEL ?

 

Prenez rendez-vous avec :

muriel.ballayer@wandsparis.com.